I-Boycott pour se sentir moins seul

i-boycott

Je vous parie qu’il vous est déjà arrivé d’être stupéfait en découvrant les agissements d’une marque. Et là, le coeur rempli d’indignation vous vous êtes dit « Il faut que ça cesse! C’est décidé à partir d’aujourd’hui je n’achète plus leur produit ». Et puis 10 minutes ou 2 jours après, suivant votre niveau de persévérance, vous avez finalement haussé les épaules en disant « Pfff à quoi bon? Moi pauvre petit bonhomme seul je ne peux rien faire. » Voire vous avez ajouté un poétique et désillusionné « Monde de mer.. !».

Pour que vos meilleures intentions durent plus longtemps qu’un carrot cake croisant mon chemin, Levent, 27 ans et Bulent 25 ans ont crée la première plateforme de boycott collaboratif: I-boycott. Tout le monde pourra venir y soumettre ses indignations et appeler au boycott d’une marque. Chacun pourra ensuite choisir de rejoindre ou non cette campagne de boycott après avoir pris connaissance des arguments avancés. Au dessus d’un certain seuil de boycottants, un mail est envoyé à la marque pour lui demander des explications. Si celle-ci répond, les boycottants, pourront choisir de continuer ou non leur actions en fonction des éléments de réponse apportés. 

Enfin fini le sentiment de solitude! On fait partie d’un groupe qui a une action collective et qui joue sur le nerf de la guerre: l’argent. Et oui car une campagne de boycott ça n’est pas vraiment bon pour l’image de la marque. Ca attire l’attention des consommateurs qui n’étaient pas encore sensibilisés à une problématique et ça peut les pousser à ne plus acheter les produits de la-dite marque. Ajoutons à cette perte, celle engendrée par les iboycottants et ça peut faire une belle baisse des résultats des ventes! Et qui dit perte de sous, dit actionnaires pas contents, et qui dit actionnaires pas contents dit changement de stratégie!

GIF asterix mission cleopatre pas de palais
Amonbofis résume ça très bien!

En fait I-boycott ce sera un peu l’oeil qui scrute les entreprises pour leur rappeler qu’elles ont la responsabilité de leur agissement et qu’au lieu de penser bénéfices et court terme, il va falloir s’engager dans le durable. De plus, toujours dans cette même idée, avec Buycott, la plateforme mettra en avant les entreprises alternatives, éthiques et responsables.

chaque fois que vous dépensez de l'argent, vous votez pour le type de monde que vous voulez

Alors si vous aussi vous avez envie d’évoluer du statut de spectateur à celui de consom’acteur, notez bien la date du 1er juin: le jour de lancement de I-boycott! En attendant vous pouvez déjà les suivre sur Facebook et retrouvez toute l’explication du projet sur Kisskissbankbank. En tout cas nous, on hâte de suivre ce que ça va donner!

Article non sponsorisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *