Calendrier éthique 2018: les 6 premières résolutions

calendrier 2018: 12 résolution pour une année éthique

Dans quelques jours l’année 2017 touche à sa fin. Et comme à chaque fin de mois de décembre, vient le temps des bonnes résolutions. C’est le moment de réfléchir à ce que l’on voudrait devenir, d’imaginer son moi parfait et de se faire un tas de promesses… qu’on ne tiendra que quelques jours! Et oui car on a tendance à trop en vouloir, à s’imaginer qu’on peut changer du tout au tout en un clin d’oeil. Alors que l’on sait bien que le changement est un processus long, qui se fait petit pas par petit pas. Surtout quand on a des petits pieds… (bon ok je sors).

Alors pour cette année 2018, on vous propose de faire autrement. Au lieu de tout vouloir tout de suite, pour au final n’arriver à rien; si on répartissait plutôt des actions sur chaque mois, pour petit à petit mettre plus d’éthique dans sa vie? Ca nous donne la magnifique idée du… Calendrier éthique 2018 !

Concrètement comment ça marche? Et bien pour chaque mois, on vous propose une seule et unique action à mettre en place et qu’il faudra ensuite continuer tout au long de l’année. Promis elles sont toutes ultra simples et ne demandent pas de moyens financiers particuliers.

 

Janvier

On commence avec le premier mois de l’année 2018 et donc la première résolution à prendre. Et pour mettre tranquillement une première touche d’éthique dans sa vie, on adopte un geste on ne peut plus simple. On change son moteur de recherche internet. Parce que si vous êtes comme 94% des français, vous en utilisez un bien connu. Alors oui, il marche très bien pour trouver ce que vous cherchez, mais d’autres solutions existent pour faire encore plus que ça.

Avec Ecosia par exemple, vos recherches permettent de planter des arbres à travers le monde. Et à l’heure actuelle, ils en sont à plus de 18 millions d’arbres plantés. Bon et vous savez que chez Natifs, on aime bien les arbres. Alors on est plutôt fan!
Mais il y a aussi Lilo qui vous fait gagner des gouttes d’eau à chaque fois que vous vous en servez. Et vous pouvez ensuite offrir ces gouttes, qui sont en fait de l’argent, à des projets que vous aurez sélectionnés dans la liste des entreprises soutenues par le moteur de recherche. C’est plutôt chouette de se dire qu’on participe à construire quelque chose, non?

Et si votre truc c’est plutôt le cocorico, il y a également Qwant. Une entreprise créé et basée en France. Qui paye donc ces impôts en France (suivez mon regard vers celui qui ne le fait pas) et qui en plus protège votre vie privée.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix pour cette première case du calendrier.

 

Février

L’année dernière, le magazine 60 millions de consommateurs et L’Institut National de la Consommation sortaient une étude à propos de nos produits ménagers. Et ce qu’on y découvre n’est pas joli-joli. Les nettoyants surpuissants sont, dans le meilleur des cas, inutiles, et dans le pire: corrosifs, allergisants et toxiques pour l’environnement. Si en plus on prend en compte qu’un produit de ce type coûte entre 3 et 15€, ça revient cher pour un achat qui ne sert à rien ou qui vous fera du mal à vous et à la planète.

Alors pour cette deuxième case du calendrier éthique 2018, on vous propose comme résolution de fabriquer ses propres produits ménagers. Et même, un seul et unique produit qui vous permettra de nettoyer toutes vos surfaces. Pour ça, il va vous falloir 3 ingrédients et 1 minute chrono. Prêt?
Dans un récipient mettez 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, 1dl d’eau chaude et 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc. Mélangez. Et voilà c’est prêt.

Facile non? Et comme ça fait maintenant plus de 2 ans qu’on utilise cette recette chez nous, on vous garantie son efficacité!

 

calendrier éthique 2018 à imprimer
à imprimer ou à mettre en fond d’écran, le calendrier éthique 2018 1ère partie

Mars

Pour cette troisième case du calendrier, rien ne se passe avec les mains, tout est dans la tête! On va parler de la bienveillance. Et non, ne levez pas les yeux au ciel, parce que la bienveillance c’est loin d’être quelque chose de gnangnan. A l’inverse c’est même un élément essentiel pour s’orienter vers plus d’éthique.

Selon le Larousse, la bienveillance c’est « une disposition de l’esprit inclinant vers la compréhension et à l’indulgence envers autrui ». On retrouve donc dans cette définition 3 éléments. 1) La bienveillance est un choix. On choisit de mettre son esprit en mode « bienveillant ». 2) La bienveillance s’exerce sur quelqu’un d’autre et demande donc de s’ouvrir, de s’intéresser et de prendre en compte cet autre. Et 3) elle se manifeste concrètement par de l’écoute pour pouvoir comprendre, et par de la compassion envers cet autre.

Et c’est tout ce mécanisme qui va rentrer en jeu pour vous poussez à prendre et suivre des résolutions éthiques. C’est parce que vous allez vous préoccuper des dégâts environnementaux, de la faune aquatique ou des générations futures que vous allez choisir de fabriquer vos propres produits d’entretien. Par compassion pour l’un ou même pour ces 3 « autres » touchés par ce problème.

Et c’est parce que cette résolution de nouvelle année est bienveillante, qu’elle va aussi être plus facile à tenir. Et oui car il a été prouvé que lorsque l’on fait preuve de bienveillance, les zones du plaisir s’activent dans le cerveau.

Alors pour 2018, on s’entraîne à faire preuve de bienveillance dès qu’on le peut. On se remémore ces 3 mots: ouverture – écoute – compassion. Et normalement vous devriez commencer à voir beaucoup de choses sous un autre jour; mais aussi avoir une furieuse envie de changer et/ou d’agir. Et en plus, après vous vous sentirez mieux que jamais!

 

Avril

Qu’est-ce qu’elle passe vite cette année ! Le calendrier indique que le mois d’avril est déjà là. Et ça, ça veut dire que c’est bientôt le printemps. C’est le moment parfait pour faire du tri dans son armoire. Alors on sort tout, absolument tout de son dressing. Les vêtements bien sûr mais aussi les chaussures, les sacs et les accessoires. Et on étale tout ça devant soi. Puis avant de commencer quoi que ce soit, on prend le temps de contempler cet amoncellement. Oui vraiment, on se pose 30 secondes devant son tas d’affaire et on le regarde bien pour en prendre la mesure. Et normalement, vous devriez arriver à la conclusion que ce tas est bien trop grand pour votre seule personne. Souvenez-vous en bien!

Mais c’est pas le tout, la prochaine résolution éthique 2018 nous attend: il faut trier! Et alors là, au lieu de mettre de côté ce que vous ne voulez plus, nous on vous conseille de plutôt sélectionner ce que vous voulez garder. Ne récupérez dans le tas que ce qui vous rend heureux. Le jean, les bottes ou le collier avec lesquels vous vous sentez bien. Ceux que vous êtes toujours content d’enfiler le matin. Eux, ils peuvent retourner dans votre armoire.

Pour les autres, on fait trois tas: ceux que l’on va revendre, ceux à qui on va redonner une deuxième vie en les customisant ou en les transformant (voir notre article sur le sujet ici). Et enfin ceux que l’on va déposer dans un des nombreux containers disponibles partout en France, pour qu’ils puissent être recyclés. Et si vous avez bien lu, vous remarquerez qu’il n’y a aucun tas « à jeter ». Tous les vêtements, même déchirés, peuvent être déposés dans ces points de collecte.

 résolution du mois d'avril pour année 2018 éthique: trier son armoire

 

Mai

Après le tri d’avril, votre armoire est trop vide pour vous? Vous avez besoin d’autres vêtements? Mais est-ce que vous en êtes bien sûr? Rappelez-vous cet énorme tas bien trop gros que vous avez sorti de votre armoire le mois dernier. Pour 2018 c’est décidé, vous achetez moins et mieux!

Réfléchir à sa consommation, modérer ses achats et bien choisir les enseignes à qui on donne son argent: c’est un énorme pas vers plus d’éthique dans sa vie!

Alors avant d’acheter on s’assure d’avoir un réel besoin ou une vraie envie d’acquérir un objet. On le choisit si possible d’occasion pour lui donner une seconde vie et éviter un déchet. Et sinon on s’oriente vers des marques qui s’engagent à avoir un impact positif sur les gens, les animaux ou la planète. Recyclé, commerce équitable, fabriqué localement, soutenant un projet social, fait main ou vegan… Les alternatives ne manquent pas.

Vous avez un craquage pour une pièce pas éthique pour un sou? Pas la peine de vous auto-flageller pour autant, en vous disant que vous n’avez pas réussi à tenir cette résolution. Mais dans ce cas assurez-vous que son style et sa coupe vous plairont toujours dans 1, 2 ou 3 ans. Et que la matière est d’assez bonne qualité pour résister au multiples lavages et au temps qui passe.

Ce n’est pas parce que vous vous écartez une ou deux fois de ce calendrier que votre année tombe à l’eau. C’est le changement dans la durée qui compte. Alors on continue!

 

Juin 

Pour ce mois de juin du calendrier, intéressons-nous à une source de pollution invisible et peu prise en compte: nos mails. Selon l’ADEME, 1Mo envoyé c’est 15 grammes de CO2 émis. Mais comment est-ce possible? Et bien pour envoyer un mail il faut des kilomètres de câbles, des salles entières remplies de serveur, et des climatiseurs pour refroidir le tout et éviter la surchauffe.

« Oui mais je ne vais pas non plus arrêter d’envoyer des mails » te dis-tu. Non évidemment. Bien que déjà, ne pas mettre en copie 10 personnes qui ne le liront pas, peut être une bonne idée. Mais le vrai fond du problème, c’est plutôt les dizaines de spams que chacun reçoit par jour. On estime que dans le monde entier, les spams utiliseraient annuellement autant d’énergie que plus de 2 millions de foyers américains.

Parce que penser de façon écologique c’est sacrément éthique, pour cette année 2018, on prend la bonne résolution de nettoyer sa boite mail. D’abord on se désabonne de toutes les newsletters inutiles. Celles que l’on n’ouvre absolument jamais ou celles qui pourraient nous pousser à ne pas tenir l’engagement de mai. Et oui, on est beaucoup moins tenté quand on n’est pas assailli de publicités de ces grandes enseignes qui poussent sans cesse à la consommation.

Ensuite on passe en courrier indésirable tous les trucs qu’on a reçu sans raison apparente. Et enfin, on vide ce dossier indésirable et sa corbeille régulièrement. Comme ça on évite d’utiliser de l’énergie pour garder disponibles ces courriers qu’on ne lira jamais.

 

____

 

Voilà pour les 6 premiers mois de ce calendrier éthique 2018. On vous avait bien dit qu’il n’y avait rien de vraiment compliqué. Mais tous ces gestes mis bout à bout, vous voici déjà avec un super impact positif sur le monde qui vous entoure. La semaine prochaine, on continue la suite des résolutions pour terminer l’année en beauté.

>>> La suite du calendrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

preloader