Comment s’assurer qu’une marque soit bien éthique?

marque éthique

Comme on vous le disait ici, les marques étant d’excellentes communicantes, elles savent très bien jouer avec nos perceptions pour nous donner l’impression qu’elles sont engagées dans une démarche de développement durable et d’éthique sans que ce soit réellement le cas. Il ne nous en faut pas plus pour devenir suspicieux de tout et ne plus croire à la possibilité d’une mode responsable même face à une enseigne réellement engagée pour un commerce juste.

Alors comment facilement reconnaitre une marque éthique et ne plus se laisser tromper pour faire les bons choix? Découvrez les 6 attitudes à adopter.

Prêter attention aux slogans de la marque

Première information très facilement identifiable, quelles sont les accroches publicitaires ou les slogans utilisés par une marque? Est-ce qu’on y parle toujours de petits prix, de vêtements pas chers, de mode pour tous? En bref est-ce que la communication est presque essentiellement axée autour du prix des articles? Si c’est le cas, ça veut dire que la marque base son fond de commerce sur des prix tirés vers le bas. Et très souvent, des prix tirés vers le bas impliquent des coûts de production réduits au maximum avec tout ce que cela implique pour le salaire des travailleurs et leurs conditions de travail; mais également des matériaux bons marchés confectionnés sans prise en compte de l’aspect environnemental.

Mais attention, à l’inverse, un prix élevé et/ou une image « luxe » ne sont absolument pas garants d’un engagement social et durable. Il suffit de regarder l’exemple du maillot de football Adidas. Vendu en moyenne 85€, seulement 0,6 centimes (ouioui centimes) seront versés à l’ouvrier qui l’a fabriqué alors que la marque engrangera environ 24€ de bénéfices nets (étude Collectif éthique sur l’étiquette). Ce qui nous amène à la deuxième indication.

Identifier le pays de fabrication

Même si en France, cette information n’est pas obligatoire pour les produits textiles, la plupart des marques vont indiqués la mention « made in » sur leur étiquette. Et là si vous y trouvez la liste complète des pays où il est possible de payer la main d’oeuvre une misère, vous devriez avoir la puce à l’oreille. Comme le Bangladesh, la Chine, le Cambodge, ou encore le Vietnam. Mais il y a aussi des petits nouveaux dans cette industrie textile et qui sont moins connus comme la Moldavie, où le salaire moyen mensuel est de 210 euros seulement.

Cependant un « made in China » n’est pas toujours synonyme d’esclavagisme moderne et un produit pourrait très bien y être fabriqué dans de bonnes conditions. Mais dans ce cas, il s’agirait d’un réel contre-pied d’une marque et vous devriez facilement trouver des indications dans ce sens comme des labels ou des explications sur son site avec chiffres à l’appui.

Regarder les matériaux utilisés

Soyons logiques, si vous êtes une marque éthique avec une réelle préoccupation écologique et que vous souhaitez limiter au maximum votre impact sur la planète, quels matériaux allez-vous utiliser pour produire vos vêtements ou accessoires? Et dans quel type d’emballage allez-vous les envoyer ou les remettre en magasin? Et oui tout simplement, des matières biologiques ou recyclées démontrent une prise en compte des problématiques environnementales. Si en plus, la marque n’a jamais utilisé de sac en plastique (même avant leur interdiction) et que leurs emballages sont recyclés ou recyclables, on peut plutôt sereinement croire à son implication pour un développement durable.

campagnes du collectif éthique sur l'étiquette
Campagnes de sensibilisation du Collectif éthique sur l’étiquette

Compter le nombre de collections

Qui dit mode éthique et responsable, dit consommation mesurée. Il n’y aurait aucun sens à abreuver le client de produits, même fabriqués correctement, pour le pousser à en acheter des nouveaux sans cesse et donc à se débarrasser des anciens en créant ainsi de nombreux déchets. En plus, la production intensive implique des consommations d’énergies énormes. On se montre donc plus que suspicieux lorsqu’une enseigne propose des dizaines de nouveautés toutes les semaines pour vous inciter à acheter sans fin.

A l’inverse, une marque proposant des articles faits main et en quantité limitée montre clairement son positionnement face à la consommation de masse.

Se transformer en inspecteur des impôts

C’est la partie qui va demander un peu de recherche ou de suivre régulièrement les actualités. Car peut-on réellement se revendiquer éthique lorsqu’on ne paye pas d’impôts à un pays au sein duquel on fait pourtant du business? Bien que la pratique ne soit pas illégale grâce à d’astucieux montages financiers, pour ce qui est de la moralité c’est autre chose. Alors oui on peut vendre des produits commerce équitable, emballés dans du carton recyclé sans pour autant être vraiment réglo.

Il va donc falloir se mettre à suivre la presse pour être tenu informé de ce genre de pratiques et retenir les marques concernées. Un autre bon moyen est de suivre les campagnes lancées sur I Boycott et vous pourrez même montrer votre désaccord en adhérant à une des actions proposés.

Vérifier que tout soit clair

C’est un peu l’idée principale à retenir. Vous pouvez être sûrs qu’une enseigne ou marque éthique se montrera transparente pour vous prouvez sa bonne foi. Origine, composition, fabrication, profits, investissements, sont des informations que vous devriez trouver très facilement sur leur site internet. Sans phrases alambiquées ni tournures de style, leurs engagements doivent être clairs et compris par tous. Bien sûr, il est difficile d’exiger la perfection et un produit pourra être « commerce équitable » mais pas « recyclé » ou bien « fait main » mais pas « à partir de matériaux écologiques ». Mais quoi qu’il en soit, les critères remplis par chacun des produits doivent être clairement identifiés pour vous permettre de faire votre choix en toute connaissance de cause.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter la marque pour lui poser vos questions. Là encore, la limpidité de la réponse que l’on vous fera devrait vous aider à vous forger votre opinion.

En combinant toutes les informations recueillies, vous devriez maintenant être capable d’identifier facilement une réelle démarche éthique de la part d’une marque. Maintenant à vous de faire vos choix!

Sources:

http://www.ethique-sur-etiquette.org/Euro-2016-Le-Collectif-Ethique-sur-l-etiquette-lance-la-campagne-Anti-jeu?var_mode=calcul

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/02/12/les-nouvelles-routes-d-approvisionnement-de-l-industrie-textile_4575424_3234.html

http://www.quiestlamoinschere.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE SUR NATIFS
Rejoignez la communauté du shopping éthique ! Soyez averti de nos nouveautés et recevez 5% de réduction.