Road trip en van en Ecosse: bilan et conseils

road trip en van en écosse astuces conseils

Ah le road trip en van! Ca nous trottait dans la tête depuis qu’on avait croisé des adeptes de la van life pendant notre tour du monde. On s’imaginait même repartir pour un autre long périple dans quelques années, en amoureux, dans notre maison roulante. Mais comme les rêves, c’est quand même mieux de les mettre à l’épreuve de la réalité: on s’est dit qu’on allait d’abord tenter le road trip en van sur des petites vacances, pour voir. Mais où ça? En Ecosse bien sûr! Il parait que c’est parfait pour faire un road trip. Les paysages sont magnifiques, je le sais, je les ai vu dans Outlander! Et pour convaincre Ben, il a suffit de lui parler des Highlanders, de Bonnie Prince Charlie et du mouvement jacobite et hop le fan d’histoire était convaincu!

 

road trip en écosse en van bonne idée ou pas

Un road trip en van en Ecosse fin octobre, bonne idée ou pas?

C’était notre premier road trip en van. Donc, on ne peut pas vraiment comparer avec d’autres destinations que l’Ecosse ou même avec d’autres modèles de van. Mais voilà à quoi a ressemblé cette nouvelle expérience: 

 

  

Les inconvénients du road trip en van

Notre van était le plus petit modèle disponible là où nous l’avons loué. Et le moins cher aussi. Concrètement il se composait à l’arrière d’un bloc cuisine avec une plaque à gaz, une mini évier rétractable, une banquette transformable en lit et de quelques placards. Et dans le coffre nous avions une glacière électrique et une boite en plastique avec la vaisselle. Avec tout ça, l’espace arrière du van est donc déjà bien réduit. Et quand on installe la table pour manger, il est ensuite impossible de se déplacer. La banquette arrière est elle à angle droit ( très certainement à cause du mécanisme pour la changer en lit ) et du coup, tout ça réuni fait qu’on n’est pas vraiment confort. Impossible d’y passer des heures sans avoir mal au dos. Et impossible de s’étirer en se mettant debout: le van est trop petit pour ça.

Alors qu’en plus, le soleil se couchant très tot à la fin octobre (vers 16h30 – 17h), et que pour le camping sauvage il vaut mieux se garer quand il fait encore jour: les soirées dans le van sont longues. Pour palier à cette problématique, on s’est couché vers 21h tous les soirs pour se réveiller tôt le matin vers 6h et bien profiter de la journée.

Pour le passage en mode nuit, c’est aussi un peu compliqué. Une fois la banquette arrière transformée, toute la place est prise à l’arrière du van.  Il existe d’autres modèles plus haut et avec un lit et un espace salon fixe, mais bien plus cher et plus gros que le van que nous avions loué.

A la fin octobre en Ecosse, il fait quand même bien froid. Et surtout la nuit. Même si notre van était équipé d’un chauffage à l’arrière, son action est limitée par la capacité de la batterie. Pour le camping sauvage, sans raccord au courant, on ne pouvait le mettre en marche que quelque fois dans la nuit et pour pas très longtemps. Concrètement ça voulait dire l’activer avant de dormir puis se réveiller 2 ou 3h plus tard le nez et les oreilles gelés, se lever pour le réenclencher et l’éteindre (ne surtout pas se rendormir sans l’éteindre sinon adios la batterie), et ce plusieurs fois jusqu’au réveil.
Dans un camping, branché sur prise, là on pouvait le faire tourner plus longtemps et sans restriction. Mais il fallait quand même l’éteindre et le rallumer pendant la nuit car le souffle était de toute façon trop chaud pour fonctionner all night long. Impossible de dormir d’une traite donc, camping ou pas.

Vous l’aurez compris, le confort pendant notre road trip en van a été assez sommaire. Il faut aussi ajouter à ça que notre véhicule n’avait ni toilettes ni douche. Et on a aussi été confronté à la problématique des vêtements à faire sécher. Après une randonnée sous la pluie, car oui il pleut vraiment beaucoup en Ecosse, on est revenu trempés et là on ne savait pas vraiment quoi faire de nos fringues dégoulinantes. On les a étalé comme on a pu mais elles ont mis vraiment longtemps à sécher. Tout seul c’est peut-être plus facile, mais à deux avec deux parka, deux pantalons, deux bonnets, deux paires de gants, etc; c’était vraiment pas évident.

 

notre van pendant notre road trip en écosse

 

Les avantages du road trip en van en Ecosse

Que ce soit en voiture ou en van, l’Ecosse est un pays parfait pour un road trip. Bon déjà c’est très compliqué d’y voyager sans être motorisé, mais même sans cela, les routes y sont absolument magnifiques. Le fait de traverser tous ces paysages en conduisant, c’est l’essence même d’un voyage là-bas. Et même si on n’aime pas particulièrement conduire, lorsque c’est au bord d’un loch, au milieu d’une vallée verdoyante ou dans les forêts automnales, ça prend une toute autre dimension.

Mais pourquoi choisir le van plutôt que la voiture? Pour la liberté! Au lieu d’ouvrir les yeux dans votre chambre d’hotel, lorsque vous ouvrez votre portière, vous êtes face à un splendide levé de soleil sur un lac. Il n’y a pas un bruit à part les oiseaux qui volent. Le ciel est rose orangé. Le vent froid vous réveille mais ça va parce que vous avez votre tasse de thé chaud entre les mains. Et vous restez là face à ce spectacle, en vous disant que vous n’avez jamais vu quelque chose d’aussi beau. Comment pourrait-on mieux commencer la journée? Et vous pouvez faire la même chose le soir pour le coucher de soleil si vous le voulez.

Sans réservation et sans deadlines, on a pris le temps que l’on voulait partout. On a pu changer notre itinéraire, se coucher et se lever quand on le souhaitait. Mais aussi se mettre en route très tôt pour profiter du jour. Et ça, ça n’aurait pas été possible en dormant toutes les nuits dans un Bed&Breakfast. Avec des petits déjeuner servis à 8h seulement, en partant vers 9h30, on aurait déjà manqué une grande partie de ces journées très courtes. Et forcément on aurait pu faire moins de choses. Alors qu’en se réveillant avant le lever de soleil on avait le temps de se préparer, de petit-déjeuner en regardant un pur paysage pour mettre en route le van vers 7h30.
En plus, on pouvait aussi gagner du temps en se rapprochant au maximum de se qu’on comptait voir le lendemain. C’est comme ça qu’on a pu grimper vers le Old Man of Storr au lever du jour, avant l’arrivée de la foule de touristes.

En résumé, même si le confort était rudimentaire et qu’on a passé des nuits à avoir bien froid, on ne regrette absolument pas d’avoir opté pour le road trip en van. Tous les levers et couchers de soleil nous on vite fait oublier ces inconvénients. D’ailleurs, on réfléchit déjà à notre prochain road trip !

 

van ile de skye écosse road trip

 

conseils pour road trip en van en écosse

Conseils pratiques pour road trip en van en Ecosse

  • Pour éviter de se retrouver face à des chateaux ou restaurants fermés pour la basse saison, mieux vaut y aller avant la mi-octobre. Mais à l’inverse, l’hiver, les routes sont beaucoup plus tranquilles et les visites se font sans aucune foule.
  • En basse saison, les journées sont aussi très courtes. Ce qui laisse moins de temps pour visiter avant la tombée de la nuit ou la fermeture des bâtiments. Et regardez bien si un changement d’heure n’est pas prévu car il pourrait encore plus raccourcir les journées!
  • En Ecosse il pleut. Beaucoup. Et parfois longtemps. Donc prévoyez une tenue complètement imperméable, surtout si vous voulez faire des randonnées. Chaussures, parka et pantalon doivent être vraiment waterproof.
  • Nous avons croisé pas mal de gens en bottes de caoutchouc. Alors oui c’est vrai que c’est pratique pour la pluie. Mais pour ce qui est de monter les 45 minutes jusqu’au Old Man of Storr ou encore pour faire la randonnée jusqu’à la cascade de Glencoe sur les pierres glissantes, ça ne semble pas le plus approprié. Préférez des vraies chaussures de marche mais waterproof.
  • Fin octobre-début novembre, il fait aussi très froid. Donc des vêtements techniques qui tiennent bien chaud sont à prévoir. Et pour les nuits glacées en van, ils feront de très bon pyjamas. Il faut aussi penser à prendre de gros duvets!
  • Ne vous couchez pas dans le van avec les cheveux mouillés à moins d’avoir envie de dormir avec une couronne de stalactites autour de la tête. Promis, ce n’est vraiment pas agréable.
  • Côté nourriture, si vous êtes vegan ou végétarien et que vous avez envie de manger hors du van, il est très facile de trouver des options adaptées dans les restaurants et même dans les pubs.
  • Pour ce qui est de la cuisine dans le van, prévoyez des plats simples. Avec un ou deux feux, un mini évier et une eau glaçée pour faire la vaisselle, il vaut mieux aller à l’essentiel. Notre petit déjeuner était composé de tartines de beurre de cacahuète et confiture ou de porridge instantané de flocon d’avoine (super pratique: il suffit de mettre de l’eau bouillante dans le petit pot et hop c’est prêt). Pour le déjeuner c’était souvent sandwich. Et le soir, soupe déjà prête à réchauffer, pâtes ou riz avec des saucisses de tofu.
  • Dans tous les supermarchés où nous avons été, même les plus petits, on a toujours réussi à trouver des tranches de tofu, du houmous ou des saucisses vegan. Contrairement à ce qu’on s’était imaginé, les écossais ont l’air bien plus avancé sur le sujet que la France ou l’Espagne.
  • Pour éviter les déchets inutiles, si vous voyagez en van, emportez avec vous une petite bouteille d’huile, du sel et du poivre. Nous n’y avions pas pensé et on s’est retrouvé à jeter ces condiments à la fin du voyage. Vraiment très dommage…
  • Prévoyez des lampes torches et frontales. Les lumières du van marchent sur la batterie. La même qui alimente le chauffage. Donc autant éviter de les épuiser inutilement pour ne pas vous imposer une nuit polaire. Et puis quand vous devrez vous rendre dehors pour utiliser « les toilettes de la nature »; c’est quand même mieux d’y voir quelque chose. Histoire de ne pas tomber dans un lac où de ne pas vous manger un arbre.
  • Sur ce même sujet glamour: on ne jette aucun papier dehors bien sûr. Donc on prévoit un sac plastique à cet effet.
  • En octobre, novembre, la nuit tombant vers 17h, il vaut mieux se garer tôt avec votre van, pour tout simplement pouvoir choisir un bon endroit tant qu’il fait jour. Mais du coup, les soirées sont longues. Il faut donc prévoir des trucs à faire, et si possible ne nécessitant pas d’électricité car électricité ou chauffage, il faut choisir! On avait opté pour le ukulele, un ordi chargé à bloc pour regarder quelques épisodes d’Outlander, un jeu de société et des liseuses. 
  • Si comme nous vous rendez votre van plusieurs heures avant votre avion et que vous voulez profiter d’Edimbourg sur le temps restant: il y a des consignes à la gare ferroviaire et à celle de bus. Pour avoir vu les deux, on vous conseille de filer directement à la gare de bus car c’est moins cher, et surtout, ce sont des casiers en self service. Pas besoin de faire la queue.
  • Et enfin, pour pouvoir payer la caution du van, prévoyez pas mal d’argent disponible sur votre compte mais aussi un plafond de paiement assez élevé. Le deposit est simplement bloqué pendant le temps du voyage par l’agence de location, mais n’empêche qu’il faut pouvoir débourser plus de 1000€ d’un coup. Ou sinon, vous vous retrouverez comme nous à devoir payer une assurance journalière pour baisser le montant de la caution. D’ailleurs, même si cela dépend bien sûr des talents de conducteurs de chacun mais aussi du hasard; le personnel de l’agence nous a fortement poussé à prendre l’assurance rétroviseur en nous disant que sur les routes à une voie du nord de l’Ecosse, il y avait pas mal d’accident. Mais nous n’avons jamais eu aucun problème avec le van pendant tout le road trip. A vous de voir…

 

partagez notre article sur le road trip en van en écosse

Comme d’habitude, on a voulu être sincères avec vous et vous montrer les bons et les mauvais côtés d’un road trip en van en Ecosse, pour que vous puissiez décider d’en faire un ou non en toute connaissance de cause. Si ça ne tenait qu’à nous on vous dirait de foncer tellement c’était beau! Mais à chacun ses limites, sa zone de confort et l’envie d’en sortir ou non. 

Dans le prochain article on vous donnera tout notre itinéraire jour par jour pour vous aider à vous organiser. En attendant, si vous avez aimé la vidéo ou nos conseils, n’hésitez pas à partager!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *